Que faire dans les caraïbes colombiens [Cartagena, Santa Marta, Tayrona…]

Les caraïbes colombiens

Cartagena – Centro

Cartagena de Indias ! Reine coloniale, un centre historique digne d’une Havane sans embargo, une côte avec des airs de Miami, cette ville a énormément de charme.

 

dav
dav
sdr
dav

Nous étions situés sur la Plaza Santo Domingo dans une merveilleuse demeure coloniale avec jacuzzi dans le salon, toit ouvert, terrasse, tout équipé, vraiment exceptionnel ; avec en bonus une employé qui nous attendait au petit déjeuner avec des jus frais (goutez le jugo de lulo, incroyable !) et de quoi nous rassasier (et pomper l’alcool ingurgité la veille…).

 

dav
dav

La journée, une balade matinale vous évitera la chaleur lourde où vous privilégierez peut-être une journée à la plage (voir ci-dessous) ou relax dans un des hôtels de la côte. Pour décuver de notre guayabo (goyave = gueule de bois en Colombie 🙂 Ndr.), nous nous sommes rendus dans un hôtel pour nous faire masser et siroter des piña coladas dans la piscine du rooftop, un après-midi exquis et reposant !

La vie nocturne de Cartagena est animée : dans le quartier de Getsemani, à la Plaza de la Santisima Trinidad ou encore Plaza del Reloje, vous trouverez différents bars et clubs très animés.

La ville a également de délicieux restaurants traditionnels, profitez de la côte pour vous régaler en poissons et fruits de mer si c’est à votre goût, les costeños savent les préparer !


 

2. Islas Rosarios

Cartagena ne manque pas d’île à visiter, mettez le cap sur la mer des caraïbes !

Pour notre part, nous avons choisi de passer une journée à Isla Rosario à bord d’un bateau loué pour l’occasion, grosse sono, frigo qu’on a bien rempli, pilote à bord : un vrai paradis ! Tout ça pour une somme qui restait correct (500$ env. pour 1 jour – bateau 12 places, nous étions 5).

Nous avons fait du snorkeling, du jet ski, et une escale à une île dont le nom m’échappe maintenant.

La mer est magnifique, les nuances de turquoise irrésistibles !


 

Santa Marta

Los niños y el sol, Santa Marta

D’une taille acceptable, cette ville caribéenne recèle une ambiance sympathique le long de ses côtes.

Il y a deux parties de la ville : le centre où l’ambiance dans les rues et sur les quais est animée, n’hésitez pas à admirer le coucher de soleil avec une brochette, une empanada et une bière achetée à un vendeur ambulant ! Les stands sont présents dans toutes les rues du centre ; personnellement j’adore m’asseoir à ces stands de rue où l’on peut ressentir l’ambiance populaire.

Il y a la partie plus touristique avec les hôtels et les plages, à quelques minutes du centre. Vous ne trouverez pas forcément les plus belles plages, toutefois, une petite balade et éventuellement une expédition sur une île du coin est possible.

Si vous souhaitez vous reposer avant de vivre l’aventure Tayrona, Santa Marta est la ville idéale. car vous pouvez vous rendre facilement à Tayrona, en bus (à l’aller super ambiance avec des locaux, tout d’abord un petit freestyle par un jeune local, puis, j’ai perdu mon téléphone sous le siège du fond, il a atterri dans le coffre et tout le monde m’a aidé à le retrouver dans la bonne humeur :). Au retour, des taxis collectifs sont disponibles.

Parque Tayrona

Le Parc Tayrona est un endroit unique, vraiment un des plus beaux lieux que j’ai pu visiter.

Situé à une trentaine de kilomètres de Santa Marta, cette réserve naturelle n’a (pour l’instant) pas été transformée et soumise aux mains et aux machines humaines, ce qui fait tout son charme.

Cette zone protégée vous offrira une véritable expérience de jungle caribéenne : il faut partir équipé, avec beaucoup d’eau, des snacks, car les moyens de se ravitailler ne sont pas nombreux.

Après avoir payé l’entrée du parc, vous pourrez soit vous déplacer à pied, soit sur un cheval (mais pas beaucoup plus rapide qu’à pied… ils semblent épuisés). Vous traverserez la forêt, rencontrant une faune et flore riches et préservées, des plages souvent désertes et propres, un ou deux restaurants, sinon tout est naturel.

Je vous encourage à passer la nuit dans le parc, à la plage Cabo San Juan, soit sur un hamac comme j’ai pu expérimenter, soit avec votre tente ou celles mises à disposition par le camping. Il y a un restaurant et une petite boutique aux horaires variables, donc organisez-vous en conséquence ! Les moustiques sont également très présents donc… soyez prêts !

Si vous arrivez tôt, vous aurez peut-être la chance d’obtenir un hamac sur la colline, au dessus de la mer :

Cabo San Juan

Si vous restez dans les parages plusieurs jours, il y a également un célèbre trek, celui de « La Ciudad Perdida », qui dure plusieurs jours. Je n’ai pas eu l’occasion de le faire mais j’en ai entendu le plus grand bien…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *